Arbrealettres

Poésie

Archive for 2 juillet 2016

On me disait (Yves Bonnefoy)

Posted by arbrealettres sur 2 juillet 2016



On me parlait
On me disait, non, ne prends pas, non, ne touche pas,
cela brûle. Non, n’essaie pas de toucher, de retenir,
cela pèse trop, cela blesse.
On me disait : lis, écris. Et j’essayais, je prenais un mot,
mais il se débattait, il gloussait comme une poule effrayé,
blessé, dans une cage de paille noire tachée de vieilles traces de sang.

(Yves Bonnefoy)

Illustration: Daniel Cuq

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Une voix (Yves Bonnefoy)

Posted by arbrealettres sur 2 juillet 2016



Une voix

Ecoute-moi revivre dans ces forêts
Sous les frondaisons de mémoire
Où je passe verte,
Sourire calciné d’anciennes plantes sur la terre,
Race charbonneuse du jour.

Ecoute-moi revivre, je te conduis
Au jardin de présence,
L’abandonné au soir et que les ombres couvrent,
L’habitable pour toi dans le nouvel amour.

Hier régnant désert, j’étais feuille sauvage
Et libre de mourir,
Mais le temps mûrissait, plainte noire des combes,
La blessure de l’eau, dans les pierres du jour .

(Yves Bonnefoy)

Illustration: Chakir Alla

 

Posted in poésie | Leave a Comment »

On me parlait (Yves Bonnefoy)

Posted by arbrealettres sur 2 juillet 2016



livre feu [800x600]

On me parlait
On me disait, non, ne prends pas, non, ne touche pas,
cela brûle. Non, n’essaie pas de toucher, de retenir,
cela pèse trop, cela blesse.
On me disait : lis, écris. Et j’essayais, je prenais un mot,
mais il se débattait, il gloussait comme une poule effrayé,
blessé, dans une cage de paille noire tachée de vieilles traces de sang.

(Yves Bonnefoy)

Découvert ici: http://www.ipernity.com/blog/lara-alpha

 

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

La grappe rouge (Yves Bonnefoy)

Posted by arbrealettres sur 2 juillet 2016




Rêver: que la beauté
Soit vérité, la même
Evidence, un enfant
Qui avance, étonné, sous une treille.

Il se dresse et, heureux
De tant de lumière,
Tend sa main pour saisir
La grappe rouge.

(Yves Bonnefoy)

Illustration: ArbreaPhotos

 

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , | 2 Comments »

UNE VOIX (Yves Bonnefoy)

Posted by arbrealettres sur 2 juillet 2016




UNE VOIX

I

Tout cela, mon ami,
Vivre, qui noue
Hier, notre illusion,
À demain, nos ombres.

Tout cela, et qui fut
Si nôtre, mais
N’est que ce creux des mains
Où eau ne reste.

Tout cela ? Et le plus
Notre bonheur :
L’envol lourd de la huppe
Au creux des pierres.

II

Et puisse être le ciel
Notre façon d’être,
Avec ombre et couleurs
Qui se déchirent

Mais dans la hâte même
De la nuée
Ont visage d’enfant
Qui vient de naître,

Foudre qui dort encore,
Les traits en paix,
Souriante comme avant
Qu’il y ait langage.

(Yves Bonnefoy)

Illustration

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | 10 Comments »

La vie (Yves Bonnefoy)

Posted by arbrealettres sur 2 juillet 2016



La vie s’achèvera,
La vie demeure.
De même joue l’enfant
Parmi trop de rêves.

(Yves Bonnefoy)

Découvert ici: http://www.ipernity.com/blog/lara-alpha

Illustration

 

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , | 2 Comments »

Que ce monde demeure ! (Yves Bonnefoy)

Posted by arbrealettres sur 2 juillet 2016




Que ce monde demeure !
Que l’absence, le mot
Ne soient qu’un, à jamais,
Dans la chose simple.

L’un à l’autre ce qu’est
La couleur à l’ombre,
L’or du fruit mûr à l’or
De la feuille sèche.

Et ne se dissociant
Qu’avec la mort
Comme brillance et eau quittent la main
Où fond la neige.

(Yves Bonnefoy)

 

 

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

LA PLUIE D’ÉTÉ (Yves Bonnefoy)

Posted by arbrealettres sur 2 juillet 2016




LA PLUIE D’ÉTÉ

I

Mais le plus cher mais non
Le moins cruel
De tous nos souvenirs, la pluie d’été
Soudaine, brève.

Nous allions, et c’était
Dans un autre monde,
Nos bouches s’enivraient
De l’odeur de l’herbe.

Terre,
L’étoffe de la pluie se plaquait sur toi.
C’était comme le sein
Qu’eût rêvé un peintre.

II

Et tôt après le ciel
Nous consentait
Cet or que l’alchimie
Aura tant cherché.

Nous le touchions, brillant,
Sur les branches basses,
Nous en aimions le goût
D’eau, sur nos lèvres.

Et quand nous ramassions
Branches et feuilles chues,
Cette fumée le soir puis, brusque, ce feu,
C’était l’or encore.

(Yves Bonnefoy)

Illustration

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

L’oiseau des ruines (Yves Bonnefoy)

Posted by arbrealettres sur 2 juillet 2016


Moi-sur-une-ruine

L’oiseau des ruines se sépare de la mort,
Il nidifie dans la pierre grise au soleil,
Il a franchi toute douleur, toute mémoire,
Il ne sait plus ce qu’est demain dans l’éternel

(Yves Bonnefoy)

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

De barque en barque (Yves Bonnefoy)

Posted by arbrealettres sur 2 juillet 2016




Terre, qui vint à nous
Les yeux fermés
Comme pour demander
Qu’une main la guide.

Elle dirait : nos voix
Qui se prennent au rien
L’une de l’autre soient
Notre suffisance.

Nos corps tentent le gué
D’un temps plus large,
Nos mains ne sachent rien
De l’autre rive.

L’enfant naisse du rien
Du haut du fleuve
Et passe, dans le rien,
De barque en barque.

(Yves Bonnefoy)

Illustration

 

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

 
%d blogueurs aiment cette page :