Arbrealettres

Poésie

Vieillesse, épouvantail du cerisier (Robert Mallet)

Posted by arbrealettres sur 2 juillet 2016


Vieillesse, épouvantail du cerisier
sur toi se pose la jeunesse
qui mange les fruits du passé.
Mais caquettent les moineaux : « Qu’est-ce
que fait donc là ce déguisé ? »

Jeunesse, épouvantail d’autres vergers
nouveau travesti de l’époque
sur toi se pose l’avenir
avec le bec de quel désir
et quelle insulte à ta défroque ?

(Robert Mallet)

Illustration: Henri Rivière

Une Réponse to “Vieillesse, épouvantail du cerisier (Robert Mallet)”

  1. A reblogué ceci sur Maître Renard.

Qu'est-ce que ça vous inspire ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :