Arbrealettres

Poésie

LA NAVIGATION DE BRAN (Poésie Irlandaise)

Posted by arbrealettres sur 6 juillet 2016



David Rooney  chaudron de Bran f [800x600]

LA NAVIGATION DE BRAN

Bran trouve que c’est grande merveille
d’aller en barque sur la mer claire
mais moi, au loin sur mon char, je le vois
chevaucher sur une plaine fleurie

Ce qui est la mer claire
pour le bateau à proue de Bran
c’est une plaine d’or fleurie
pour moi de mon char à deux roues

Les yeux de Bran
voient les vagues de la mer
moi, dans la plaine des Jeux, je vois
des fleurs à têtes rouges

Les chevaux de mer brillent à l’été
aussi loin que Bran étend son regard
des rivières versent des flots de miel
sur les terres de Manannân fils de Lêr

Cette couleur de la mer où tu navigues
cette teinte blanche de la mer que fendent les rames
c’est du jaune et du bleu mêlés
c’est de la terre qui n’est pas dure

Des saumons tachetés surgissent du fond
de la mer blanche que tu vois
ce sont des veaux des agneaux de couleur
qui vont et viennent en jouant

On ne voit qu’un conducteur de char
dans la plaine d’or fleurie
il y a pourtant de nombreux coursiers
mais cela tu ne peux le savoir

C’est sur le sommet d’un bois que flotte
ta barque à travers les cimes
il y a un bois remplis de beaux fruits
sous la proue de ton bateau

Un bois de fleurs et de fruits
où l’on sent l’odeur du vin
bois sans défaut ni déclin
où les feuilles sont couleur d’or

La Navigation de Bran, fils de Fébal.

(Poésie Irlandaise)

 Illustration

 

Qu'est-ce que ça vous inspire ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :