Arbrealettres

Poésie

Archive for 7 juillet 2016

Tard dans la vie (Pierre Reverdy)

Posted by arbrealettres sur 7 juillet 2016



Pierre Reverdy

Tard dans la vie

Je suis dur
je suis tendre
Et j’ai perdu mon temps
À rêver sans dormir
À dormir en marchant
Partout où j’ai passé
J’ai trouvé mon absence
je ne suis nulle part
Excepté le néant
je porte accroché au plus haut des entrailles
À la place où la foudre a frappé trop souvent
Un cœur où chaque mot a laissé son entaille
Et d’où ma vie s’égoutte au moindre mouvement

(Pierre Reverdy)

Découvert ici: https://eleonoreb.wordpress.com/

 

Poème pour Le cahier des poésies d’Asphodèle

 

Posted in méditations, poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | 2 Comments »

Je vous lègue (Yves Bonnefoy)

Posted by arbrealettres sur 7 juillet 2016



Yves Bonnefoy 1923-2016

Mes proches, je vous lègue
La certitude inquiète dont j’ai vécu
Cette eau sombre trouée des reflets d’un or.
Car, oui, tout ne fut pas un rêve, n’est-ce pas ?
Mon amie, nous unîmes bien nos mains confiantes,
Nous avons bien dormi de vrais sommeils,
Et le soir, ç’avait bien été ces deux nuées
Qui s’étreignaient, en paix, dans le ciel clair.
Le ciel est beau, le soir, c’est à cause de nous.

Mes amis, mes aimées,
Je vous lègue les dons que vous me fîtes,
Cette terre proche du ciel, unie à lui
Par ces mains innombrables, l’horizon.
Je vous lègue le feu que nous regardions
Brûler dans la fumée des feuilles sèches
Qu’un jardinier de l’invisible avait poussées
Contre un des murs de la maison perdue.
Je vous lègue ces eaux qui semblent dire
Au creux, dans l’invisible, du ravin
Qu’est oracle le rien qu’elles charrient

Et promesse l’oracle.
Je vous lègue
Avec son peu de braise
Cette cendre entassée dans l’âtre éteint,
Je vous lègue la déchirure des rideaux,
Les fenêtres qui battent,
L’oiseau qui resta pris dans la maison fermée.

Qu’ai-je à léguer ?
Ce que j’ai désiré,
La pierre chaude d’un seuil sous le pied nu,
L’été debout, en ses ondées soudaines,
Le dieu en nous que nous n’aurons pas eu.
J’ai à léguer quelques photographies,
Sur l’une d’elles,
Tu passes près d’une statue qui fut,
Jeune femme avec son enfant rentrant riante
Dans l’averse soudaine de ce jour-là,
Notre signe mutuel de reconnaissance
Et, dans la maison vide, notre bien
Qui reste auprès de nous, à présent, dans l’attente
De notre besoin d’elle au dernier jour.

(Yves Bonnefoy)

Découvert ici: https://ecriturbulente.com/

Poème pour Le cahier des poésies d’Asphodèle

 

 

Posted in méditations, poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Printemps (Leo Larguier)

Posted by arbrealettres sur 7 juillet 2016



Printemps, n’êtes vous beaux qu’à la fin des automnes
Pour croire au paradis faut-il qu’il soit perdu ?
Heureux qui sait goûter les bonheurs monotones
et l’insipide fruit qui n’est pas défendu !

Tout le jour t’a déçu ? Voici le banc, écoute,
T’asseyant là, les mains à plat sur tes genoux,
ne songe plus à toi… Le soir se met en route
Ne lui demande rien que d’être triste et doux.

On doit quand on vieillit, de sa bibliothèque
Tirer de temps en temps, lire selon le jour,
la Fontaine, Hippocrate, Épicure, Sénèque,
Montaigne, Don Quichotte, Horace tour à tour.

Peu d’honneur, peu d’argent, peu d’amis, peu sans doute
D’amour et trop souvent de soucis accablé
Mais tu sais à présent que s’achève la route,
Et que tombe le soir, de quoi tu fus comblé….

(Leo Larguier)

Découvert ici: https://monesille.wordpress.com

Illustration

Poème pour Le cahier des poésies d’Asphodèle

 

 

Posted in méditations, poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | 2 Comments »

L’été (Théodore de Banville)

Posted by arbrealettres sur 7 juillet 2016



L’été

Il brille, le sauvage Été,
La poitrine pleine de roses.
Il brûle tout, hommes et choses,
Dans sa placide cruauté.

Il met le désir effronté
Sur les jeunes lèvres décloses ;
Il brille, le sauvage Été,
La poitrine pleine de roses.

Roi superbe, il plane irrité
Dans des splendeurs d’apothéoses
Sur les horizons grandioses ;
Fauve dans la blanche clarté,
Il brille, le sauvage Été.

(Théodore de Banville)

Découvert ici: https://patchcath.wordpress.com/

Poème pour Le cahier des poésies d’Asphodèle

 

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Quelque temps (Rûmi)

Posted by arbrealettres sur 7 juillet 2016



Quelque temps, dans notre enfance,
nous sommes allés à l’école

Quelque temps, nous nous sommes
contentés de voir nos amis

Écoute la fin de notre histoire :
que nous est-il arrivé

Nous sommes apparus comme le nuage,
nous avons disparu comme le vent.

(Rûmi)

 

 

Posted in méditations, poésie | Tagué: , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

La beauté des atomes (Rûmi)

Posted by arbrealettres sur 7 juillet 2016



Au moment où mon essence
se transformera en océan universel

La beauté des atomes
sera pour moi lumineuse.

C’est pourquoi je brûle comme la chandelle,
afin que, dans la voie de l’amour,

Tous les instants pour moi
deviennent un seul instant.

(Rûmi)

Illustration

 

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , | 1 Comment »

La fête est arrivée (Rûmi)

Posted by arbrealettres sur 7 juillet 2016



La fête est arrivée et chacun,
plus ou moins,

S’est paré pour voir ses amis.

Pour nous, c’est toi la fête :
occupe-toi donc de nous,

Ô toi qui as donné à l’épine
la robe d’honneur de la fleur.

(Rûmi)

Illustration: Michel Ogier

 

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , | Leave a Comment »

 
%d blogueurs aiment cette page :