Arbrealettres

Poésie

Tremblement du matin (Pierre-Albert Jourdan)

Posted by arbrealettres sur 9 juillet 2016


 


Tremblement du matin.
Souffle si léger qu’on le dirait messager.
Feuillages caressés sans bruit.
Douce toilette.

Simple messager, porteur de baume, de la liqueur de vie.
messager qui efface les murailles, ne laisse qu’une façade.
Qui te laisse cette façade, que tu l’effaces, que tu rejoignes ce messager.
Pas besoin de gaspiller tes forces.
Comment dire ?
C’est un travail d’esprit à esprit, d’éliminations successives.

Le messager est immobile, il te voit nommer les distances
mais que pourrait-il savoir de l’éloignement,
lui qui est proximité, qui est matin ?

(Pierre-Albert Jourdan)

Illustration: ArbreaPhotos  

 

Une Réponse to “Tremblement du matin (Pierre-Albert Jourdan)”

  1. Osé n’est il pas …?!!! Ou me trompe …?!!!

Qu'est-ce que ça vous inspire ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :