Arbrealettres

Poésie

Le soir couchant ferme une porte (Pierre Reverdy)

Posted by arbrealettres sur 19 juillet 2016



Boleslas Biegas 408382_

Le soir couchant ferme une porte
Nous sommes au bord du chemin
Dans l’ombre
près du ruisseau où tout se tient

Si c’est encore une lumière
La ligne part à l’infini

L’eau monte comme une poussière

Le silence ferme la nuit

(Pierre Reverdy)

Illustration: Boleslas Biegas

2 Réponses vers “Le soir couchant ferme une porte (Pierre Reverdy)”

  1. Aladine Elleaume said

    belle coïncidence: je suis plongée dans la lecture de « L’irrégulière ou mon itinéraire Chanel » et je cherchais justement des poèmes de Pierre Reverdy

Qu'est-ce que ça vous inspire ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :