Arbrealettres

Poésie

LONGUE PORTEE (Pierre Reverdy)

Posted by arbrealettres sur 20 juillet 2016



 

Ernest Pignon-Ernest  extases gn

LONGUE PORTEE

POISSONS dorés surpris dans les mailles du vent
Catapultes de la lumière
Regains de soif lancés dans tous les coins
Détentes révolues des appétits déteints
Tout se mêle dans les remous des ondes prisonnières
La poitrine résonne comme un sol creux
Il y a des ombres sur le buvard de tes joues
Et des claquements de porcelaine bleue
Par-dessus tous les toits aux lames de violettes
Un rouge de valeur plus dense sans écho
Un sang plus étendu au flanc de la colline
Des oiseaux migrateurs sans orientation
Et tous ces hommes morts sans rime ni raison
Tant de coeurs desséchés
Sans plomb
Comme des feuilles

(Pierre Reverdy)

Illustration: Ernest Pignon-Ernest

 

Qu'est-ce que ça vous inspire ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :