Arbrealettres

Poésie

Sur le mont Lang-ya (Wei Ying-Wu)

Posted by arbrealettres sur 23 juillet 2016



Au Portail-rocheux, nulle trace sur la neige;
Seul l’encens se mêle encore aux brumes du val.
Restes du repas, dans la cour: un oiseau descend.
Haillons accrochés au pin: le vieux bonze est mort.

(Wei Ying-Wu)

Qu'est-ce que ça vous inspire ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :