Arbrealettres

Poésie

Archive for 25 juillet 2016

Le charme (Alain Boudet)

Posted by arbrealettres sur 25 juillet 2016



Le charme
n’a besoin
d’aucun oiseau pour plaire.

(Alain Boudet)


Illustration

Posted in poésie | Tagué: , , , | Leave a Comment »

Désir (Sylvie Fabre G)

Posted by arbrealettres sur 25 juillet 2016



Dans le retirement du corps gît le désir.
Ton cri s’use dans le cri.
Il y a des bûchers intérieurs,
des bouches séchées au grand feu,
des bras tisons
qui ne peuvent enlacer la parole sans la brûler.
Peine perdue de la passion.
Tu sais que tu ne sauras jamais rien,
coupée en deux, le ciel la terre,
et l’ange au milieu, – inatteignable.

Le corps voyage dans le visible,
il pressent la révélation au-dehors.
Il existe magnifiquement.
Sa vérité t’éblouit: Milliers de signes par tous les pores.

Apprendras-tu à les lire?

(Sylvie Fabre G)

Illustration: Anne-François-Louis Janmot

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Passion (Evelyne Pernel)

Posted by arbrealettres sur 25 juillet 2016



Passion

C’est un feu qui jaillit,
il grandit, s’intensifie,
peu à peu il envahit,
il devient immense!
Un moment on voudrait l’éteindre,
car il fait un peu peur,
on sait qu’il peut brûler,
laisser des cicatrices.
Mais il est si fort, si beau
qu’on veut le garder, on le sait,
on ne peut plus s’en passer.

(Evelyne Pernel)

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Réel (Paul Valéry)

Posted by arbrealettres sur 25 juillet 2016




Ma main se sent touchée
aussi bien qu’elle touche.
Réel veut dire cela,
rien de plus.

(Paul Valéry)

Illustration: Claude Bour

Posted in méditations, poésie | Tagué: , , , | Leave a Comment »

Le Tourbillon (Serge Rezvani)

Posted by arbrealettres sur 25 juillet 2016



Le Tourbillon

Elle avait des bagues à chaque doigt,
Des tas de bracelets autour des poignets,
Et puis elle chantait avec une voix
Qui, sitôt, m’enjôla.

Elle avait des yeux, des yeux d’opale,
Qui me fascinaient, qui me fascinaient.
Y avait l’ovale de son visage pâle
De femme fatale qui m’fut fatale {2x}.

On s’est connus, on s’est reconnus,
On s’est perdus de vue, on s’est r’perdus d’vue
On s’est retrouvés, on s’est réchauffés,
Puis on s’est séparés.

Chacun pour soi est reparti.
Dans l’tourbillon de la vie
Je l’ai revue un soir, hàie, hàie, hàie
Ça fait déjà un fameux bail {2x}.

Au son des banjos je l’ai reconnue.
Ce curieux sourire qui m’avait tant plu.
Sa voix si fatale, son beau visage pâle
M’émurent plus que jamais.

Je me suis soûlé en l’écoutant.
L’alcool fait oublier le temps.
Je me suis réveillé en sentant
Des baisers sur mon front brûlant {2x}.

On s’est connus, on s’est reconnus.
On s’est perdus de vue, on s’est r’perdus de vue
On s’est retrouvés, on s’est séparés.
Dans le tourbillon de la vie.

On a continué à tourner
Tous les deux enlacés
Tous les deux enlacés.
Puis on s’est réchauffés.

Chacun pour soi est reparti.
Dans l’tourbillon de la vie.
Je l’ai revue un soir ah là là
Elle est retombée dans mes bras.

Quand on s’est connus,
Quand on s’est reconnus,
Pourquoi se perdre de vue,
Se reperdre de vue ?

Quand on s’est retrouvés,
Quand on s’est réchauffés,
Pourquoi se séparer ?

Alors tous deux on est repartis
Dans le tourbillon de la vie
On a continué à tourner
Tous les deux enlacés
Tous les deux enlacés.

(Serge Rezvani)

Illustration: Fabienne Contat

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , | 3 Comments »

Musique (Hector de Saint-Denys Garneau)

Posted by arbrealettres sur 25 juillet 2016




Musique

Musique pour moi ce soir, lointaine,
Dévoilée au loin tu transportes là-bas mon âme
Chanson des collines rythmes
Que la distance réunit en ces faisceaux
Bouquet du paysage horizontal.

Est-ce que les enfants n’entendent pas cela
tout le jour
Et les anges,
Ces paysages réunis dans une seule lumière

(Hector de Saint-Denys Garneau)

Illustration

 

Posted in méditations, poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

La passion (Gilles Guilleron)

Posted by arbrealettres sur 25 juillet 2016



La passion
donne des coups de coeur
dans la tête bouleversée

(Gilles Guilleron)


Illustration: Arnold Böcklin

Posted in poésie | Tagué: , , , , , | 2 Comments »

Je me rends au travail (Alain Bosquet)

Posted by arbrealettres sur 25 juillet 2016


 

Mains vides,
coeur sec,
mots vermoulus,
je me rends au travail:
j’exploite les richesses du néant.

(Alain Bosquet)

 

 

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , | Leave a Comment »

La tulipe fanée à jamais reste close (Omar Khayam)

Posted by arbrealettres sur 25 juillet 2016



Bois, car tu dormiras bien longtemps sous la rose,
Sans femme, sans ami, sans confident… Je n’ose
Te confier encor ce terrible secret:
La tulipe fanée à jamais reste close.

(Omar Khayam)

Posted in méditations, poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , | 5 Comments »

Papillons Parme (Lina Zerón)

Posted by arbrealettres sur 25 juillet 2016



Je fus graine du soleil plantée en terre,
Mise au monde par une tempête d’eau
entre poussière stellaire et cri plaintif coloré.

Je voulais naître papillon,
aigle
et que des plumes dorées me poussent,
mais je suis née figuier aux racines énormes
et des branches me sortirent
et, des feuilles, de ces branches
et des yeux me naquirent dans l’écorce…

(Lina Zerón)

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , | Leave a Comment »

 
%d blogueurs aiment cette page :