Arbrealettres

Poésie

La tulipe fanée à jamais reste close (Omar Khayam)

Posted by arbrealettres sur 25 juillet 2016



Bois, car tu dormiras bien longtemps sous la rose,
Sans femme, sans ami, sans confident… Je n’ose
Te confier encor ce terrible secret:
La tulipe fanée à jamais reste close.

(Omar Khayam)

5 Réponses to “La tulipe fanée à jamais reste close (Omar Khayam)”

  1. Lara said

    Un grand Khayam ..

    poésie existentielle que j’aime beaucoup

  2. J’aime bien ce poème que je ne connaissais pas pourtant j’en connais beaucoup de Khayam.
    Khayam le poète de l’instant présent. Dans tous ses poèmes on sent ce besoin de profiter de cet instant qui s’enfuit.
    « La vie passe mystérieuse caravane dérobe lui sa minute de joie ».
    Et la vie passe très vite, on n’a à peine vécu, qu’on se retrouve vieux, fané, et il est trop tard semble t- il dire dans ce quatrain.
    Surtout qu’à son époque pas de lifting,ni botox, ni viagra 😉

    • arbrealettres said

      mais sans ce Temps qui file
      aurions-nous le même goût de l’instant?
      l’éphémère plus « haut » que l’éternel ?
      Content d’avoir fait découvrir de l’inédit 😉

  3. A reblogué ceci sur Maître Renard.

Qu'est-ce que ça vous inspire ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :