Arbrealettres

Poésie

Tu n’étais pas né personne n’en savait rien (Pierre-Albert Birot)

Posted by arbrealettres sur 27 juillet 2016



Tu n’étais pas né personne n’en savait rien
Te rappelles-tu ce néant-duvet trou-insouvenance
Ce doux-mou cette paix qu’on est quand on n’est pas né

(Pierre-Albert Birot)

 

 

5 Réponses to “Tu n’étais pas né personne n’en savait rien (Pierre-Albert Birot)”

  1. re-moi 🙂 Consciemment, je ne me rappelle pas 🙂

  2. A reblogué ceci sur brindille33.

  3. Lara said

    Intellectuellement ( car « se rappeler » c’est une démarche mentale) dubitative je suis ..

    • arbrealettres said

      nos souvenirs ne sont-ils que dans des « capsules chimiques » stockées sous nos crânes ?
      Aucune idée… même si je comprends ce que tu veux dire par « démarche mentale »
      n’y a-t-il pas d’autres modes de souvenances ?

Qu'est-ce que ça vous inspire ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :