Arbrealettres

Poésie

LA VIEILLE (Max Rouquette)

Posted by arbrealettres sur 30 juillet 2016


LA VIEILLE

Le doux visage de la vieille
demi-penchée au fil du temps,
l’oeil bleu sous la fine paupière
un lambeau de ciel dans le vent ;
d’un subtil souvenir la tête lourde
suit la claire danse du feu,
qui va et vire et toujours hante
la cendre chaude du passé.

***

LA VIELHA

La doça cara de la vielha
mitat clinada au f iu dau temps,
l’uolh blau jos la fina parpelha
coma un floc de ceu dins lo vent ;
d’un record teu la testa greva
seguís dau f uoc lo dar dansar,
que vai e vira, e sempre treva
la cendre cauda dau passat.

(Max Rouquette)

 

Qu'est-ce que ça vous inspire ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s