Arbrealettres

Poésie

CHEVALIER PERDU (Max Rouquette)

Posted by arbrealettres sur 31 juillet 2016



 

CHEVALIER PERDU
TU N’ÉTAIS PAS perdu au bois,

personne ne se perd dans le bois.
Où est le chevalier perdu,

où se cache l’enchanteur,
le bossu qui de cinq en quatre
poursuit l’invisible coucou ?
Dans la haute bruyère, personne
seul avec l’écho de son pas,
pour s’appuyer longtemps à l’arbre
tant il est las de cheminer,
et regarder dans l’eau sans ride,
un ciel de jonc et de grenouille,
chevalier dans le bois perdu.

Si perdu que de l’ombre verte
jamais jamais ne reviendra.

***

CAVALIER PERDUT

ERAS PAS pèrdut dins lo busc,
degun non se pèrd dins lo bòsc.

Ont es lo cavalièr perdut,
ont es l’encantaire escondut,
lo gibós que de cinc en quatre
seguís un enveirent cocut ?
Degun dedins la nauta bruga,
sol amb lo resson de son pas,
que longtemps a l’arbre s’apuga
de caminar de tant qu’es las,
e pivelat pèr l’aiga plana,
mira un cèu de jonc e de rana,
cavalièr dins lo bòsc perdut.

Tan perdut que de l’ombra verda
jamai jamai non tornarà.

(Max Rouquette)

 

 

Qu'est-ce que ça vous inspire ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :