Arbrealettres

Poésie

COLOGNE, AM HOF (Paul Celan)

Posted by arbrealettres sur 6 août 2016



ctahédrale de Cologne

COLOGNE, AM HOF

Temps du cœur, les êtres du rêve
répondent
du chiffre de minuit.

Un peu parla dans le silence, Un peu se tut,
Un peu alla son chemin.
Banni et Perdu
étaient chez eux.

Vous cathédrales.

Vous cathédrales, non vues,
vous fleuves, non écoutés,
vous horloges, profondes en nous.

***

KÖLN, AM HOF

Herzzeit, es stehn
die Geträumten für
die Mitternachtsziffer.

Einiges sprach in die Stille, einiges schwieg,
einiges ging seiner Wege.
Verbannt und Verloren
waren daheim.

Ihr Dome.

Ihr Dome ungesehn,
ihr Ströme unbelauscht,
ihr Uhren tief in uns.

(Paul Celan)

Découvert ici: http://revuedepoesie.blog.lemonde.fr/

 

 

Qu'est-ce que ça vous inspire ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :