Arbrealettres

Poésie

Je n’incline à rien (Jude Stéfan)

Posted by arbrealettres sur 6 août 2016



 

Que la main de femme
de luxure me guérisse
que le rire de l’imbécile
me guérisse de la superbe
qu’un sommeil vivant
de l’ennui me guérisse
que l’universelle mort
me guérisse de la haine
que le triomphe du vulgaire
de la colère me guérisse
que l’innocent suicide
me guérisse d’avarice
que je n’incline à rien
qu’à n’incliner à rien.

(Jude Stéfan)

Illustration: Edward Hopper

 

Qu'est-ce que ça vous inspire ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :