Arbrealettres

Poésie

Jamais ton regard d’affamé ne me quittera (Robert Mallet)

Posted by arbrealettres sur 7 août 2016




Jamais ton regard d’affamé ne me quittera
petit enfant du temple de Kali à Calcutta
Étais-tu fille ou garçon, je ne sais pas
plus l’homme va vers son squelette
moins on peut définir sa tête
Trop de mains m’avaient rendu pauvre à ton égard
tu me tendais la tienne trop tard
un morceau du gâteau que je mangeais,
timidement je te le donnai
tu le pris comme un petit singe et t’enfuis
Grâce à toi, jamais je n’oublierai
ce qu’est ce que tu es
et ce que je suis.

(Robert Mallet)

 

 

6 Réponses to “Jamais ton regard d’affamé ne me quittera (Robert Mallet)”

  1. yayamarieke said

    Poème (et photo, en preuve ?) bouleversant, déroutant. Qu’en pense un philosophe, moraliste ou un simple humain ? Qui sait du point où je me trouve continuer la route de la non-dualité qui me dit que tout est un, illusion, le monde un reflêt de tout ce qui se trouve en nous, quitte à être traitée d’autruche. A se demander quelle est la réalité, celle tatâble du moment ou celle qui à travers récits/images soulève plus d’une émotion, des sentiments, des jugements ? Ca me fait penser également qu’enfant je devais finir mon assiette car « 100 millions de petits chinois crevaient de faim ». Me demandait où se trouvait la différencence pour eux si oui ou non je vidais l’assiette, que les restants envoyés là-bas, le temps d’arriver, seraient pourris… Faut même pas aller à Calcutta ou en Chine pour en trouver qui ont faim… Le monde est fait d’extrêmes qui ne se touchent que peu, le rendent beau et atroce en même temps. A faire parler son coeur là où on le peut…

  2. arbrealettres said

    La Compassion est une vertu bouddhiste aussi et c’est tant mieux
    La quête « du Vide » ne doit pas vider notre coeur
    et Robert (et cette photo trouvée sur le Net) en parle bien
    Merci Miroir pour ce long commentaire, moi aussi je ne mangeais pas trop et j’avais du mal à finir mon assiette
    et comme toi je ne voyais pas en quoi ça aidait les pauvres à l’autre bout du monde de la finir ..
    Dans notre monde nanti on pense et on oublie … tellement de gens privés du simple nécessaire pour vivre …
    « drôle » de monde…:-(

  3. PhotosNature said

    Regard de compassion sur cet enfant… Silence…

  4. Lara said

    Oui une visite de l’Inde ne peut laisser indifférent mais il y a beaucoup d’autres pays en Asie où on est confronté à la misère tangiblement boum dans la figure et notre conscience, notre vie est changée assurément .
    Si je peux me permettre Yayamarieke .. votre phrase  » Faut même pas aller à Calcutta ou en Chine pour en trouver qui ont faim… » ….je regrette mais l’envergure de la misère là-bas…oh .. SI il faut y aller VOIR
    Quand les concepts ne sont plus seulement des mots alors on comprend ( la compassion comme dit si bien Ch..) bien présente chez les Hindous qui  » acceptent leur sort » (!)

Qu'est-ce que ça vous inspire ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :