Arbrealettres

Poésie

Archive for 9 août 2016

Sacrifice (George William Russell)

Posted by arbrealettres sur 9 août 2016



Sacrifice

Ces errants aux pas délicats,
Le vent, l’étoile, le nuage
Depuis toujours avant mes yeux
Se prosternaient face à l’autel
Où la lumière et les nuées
Sont offertes en sacrifice.

Je vois s’élever les offrandes,
Monter l’écharpe d’arc-en-ciel,
Le pur cristal, l’or et l’azur
Voler vers le pays du rêve,
Et au milieu du sacrifice
Dieu se mouvoir comme jadis.

Dans les miracles de ce feu
Il symbolise Sa Venue,
Dans les rêves de ce cristal
Il révèle quels purs chemins
Conduisent au désir de l’âme
Le silence des altitudes.

***

Sacrifice

Those delicate wanderers,
The wind, the star, the cloud,
Ever before mine eyes,
As to an altar bowed,
Light and dew-laden airs
Offer in sacrifice.

The offerings arise:
Hazes of rainbow light,
Pure crystal, blue, and gold,
Through dreamland take their flight;
And ‘mid the sacrifice
God moveth as of old.

In miracles of fire
He symbols forth his days;
In gleams of crystal light
Reveals what pure pathways
Lead to the soul’s desire,
The silence of the height.

(George William Russell)

Illustration: Marc Chagall

 

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

C’est quelque chose comme une salutation (Pierre-Albert Jourdan)

Posted by arbrealettres sur 9 août 2016



C’est quelque chose comme une salutation.
S’incliner.
S’incliner parce que redressé.

(Pierre-Albert Jourdan)

Illustration: ArbreaPhotos  

 

Posted in méditations, poésie | Tagué: , , , | 2 Comments »

EXTASE (Pierre-Albert Jourdan)

Posted by arbrealettres sur 9 août 2016



Extase.
Je ne trouve pas d’autre mot,
il n’y a pas de mots pour qualifier ce moment,
ce calme.

Vapeurs d’herbe pour encens.
Et cette montée de la terre.

J’éprouve une sorte de fièvre,
comme si mon corps réagissait
à cette communication (communion).

On me doterait d’ailes, à l’instant,
que je les déposerais dans l’herbe
comme offrande.

(Pierre-Albert Jourdan)

Illustration: ArbreaPhotos

 

Posted in méditations, poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Célébrer (Pierre-Albert Jourdan)

Posted by arbrealettres sur 9 août 2016



Célébrer,
célébrer,
pas autre chose.

(Pierre-Albert Jourdan)

Illustration: ArbreaPhotos  

 

Posted in méditations, poésie | Tagué: , , | Leave a Comment »

À cette heure (Pierre-Albert Jourdan)

Posted by arbrealettres sur 9 août 2016



À cette heure où débute le concert des crapauds, qui va s’amplifiant,
l’apaisement vient sur vous, glissant du végétal pour vous entourer de la même sollicitude.
Comme un châle posé sur les épaules, presque à ce niveau physique.
On s’éloigne de soi.
On se trouve mêlé, anonyme, à un consentement qui, en montant,
efface les limites entre ciel et terre.

(Pierre-Albert Jourdan)

Illustration: ArbreaPhotos

 

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

La folie de ne pas être fou (Roberto Juarroz)

Posted by arbrealettres sur 9 août 2016



photographie-artistique-folie-sanatorium-caglar-tahiroglu-2011-09-206-900px [800x600]

La folie de ne pas être fou,
de repousser le bras tendu
les zones intérieures
où guette le marécage,
fait parfois fouler
les pieds abandonnés.

Ne pas être fou
à certains moments,
ressemble trop à la folie.
Excessive, insupportable intensité,
se défendant à la fois des tignasses flottantes
et des cheveux intolérablement lisses.

Il est nécessaire, de temps en temps,
de se reposer de ne pas être fou.

***

La locura de no estar loco,
de rechazar con el brazo estirado
las zonas interiores
donde aguarda la ciénaga,
hace pisar a veces
los pies abandonados.

No estar loco,
en algunos momentos,
se parece demasiado a la locura.
Excesiva, insoportable intensidad,
defendiéndose a la vez de las greñas flotantes
y del cabello intolerablemente liso.

Es preciso, cada tanto,
descansar de no estar loco.

(Roberto Juarroz)

Découvert ici: https://schabrieres.wordpress.com/

 Illustration

 

Posted in méditations, poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , | 2 Comments »

Passé le champ de la désolation (Christophe Bregaint)

Posted by arbrealettres sur 9 août 2016



cathédrale l2 [800x600]

Passé
Le champ
De la désolation
Il y eut

Devant toi

L’immobile
Cathédrale
Du fatalisme

Constance
Aux mille visages

Dont le tien

(Christophe Bregaint)

Découvert ici: https://schabrieres.wordpress.com/

Illustration

 

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Beauté et vérité (Yves Bonnefoy)

Posted by arbrealettres sur 9 août 2016



Beauté et vérité, mais ces hautes vagues
Sur ces cris qui s’obstinent. Comment garder
Audible l’espérance dans le tumulte,
Comment faire pour que vieillir, ce soit renaître,
Pour que la maison s’ouvre, de l’intérieur,
Pour que ce ne soit pas la mort qui pousse
Dehors celui qui demandait un lieu natal ?

***

Beauty and truth. But tall waves crash
On cries that still persist. The voice of hope,
Above the din – how can we make it heard?
How can growing old become rebirth?
How can the house be opened from within,
So death will not turn out the child
Who kept asking for a native place?

(Yves Bonnefoy)

Découvert ici: https://schabrieres.wordpress.com/

Illustration: ArbreaPhotos  

 

Posted in méditations, poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Des mots tombent des nuages (Roberto Juarroz)

Posted by arbrealettres sur 9 août 2016



Des mots tombent des nuages.
Tombent pour tomber,
non pour qu’on les recueille.
Ils tombent pour se refaire
dans la tension la plus tranquille.

Soudain,
Un de ces mots reste comme suspendu dans l’air.
Alors, je lui donne ma chute.

***

Caen palabras de las nubes.
Caen para caer,
no para que alguien las recoja.
Caen para recuperarse
en la tensión más quieta.

De pronto,
una de esas palabras queda como suspendida en el aire.
Entonces, yo le doy mi caída.

***

Words fall from the clouds.
They fall for the sake of falling,
not for anyone to pick them up.
They fall to recover strength
in the quietest tension.

Suddenly one of these words stops
as though suspended in the air.
Then I give it my own fall.

(Roberto Juarroz)

Découvert ici: https://schabrieres.wordpress.com/

 

 

 

Posted in méditations, poésie | Tagué: , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Entrer (Guillevic)

Posted by arbrealettres sur 9 août 2016



Entrer c’était
Chercher le lieu, partir,
Errer encore.

(Guillevic)

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , | 4 Comments »

 
%d blogueurs aiment cette page :