Arbrealettres

Poésie

Ô femme de toujours que je t’aime (Dominique Vital)

Posted by arbrealettres sur 12 août 2016



 

Ô femme de toujours que je t’aime.
Tes alcools et atours me troublent l’âme
et me jettent dans tes bras, ivre de joie.

Ô femme de toujours, te déshabiller et…
de poétiques mains écoutant ton coeur,
et parcourant ton corps tel un rêve.

Ô femme de toujours te voir dormir
aussi nue qu’une rivière de baisers,
à l’écoute des enlacements furtifs.

Ô femme de toujours, je t’aime tant,
que je vibre en nous tel un nouvel amant,
à l’écoute d’un dernier voyage érotique.

Ô femme de toujours, reste de toujours,
et embrasse-moi, et embrase-moi.

(Dominique Vital)

Illustration: Ekaterina Moré

 

4 Réponses to “Ô femme de toujours que je t’aime (Dominique Vital)”

  1. merci! c’est toujours un plaisir de plonger dans autant de sensibilité! 🙂

  2. arbrealettres said

    Merci pour le commentaire c’est ce qui manque un peu beaucoup mais pas grave … Plaisir partagé alors je partage! 😉

  3. Mr Dominique VITAL said

    Je suis très heureux de découvrir mon poème figurer dans votre blog. je ne savais pas qu’il se promenait sur internet. Il a été édité par Flammes vives et je suis surpris que vous l’ayez édité sans chercher à prendre contact avec moi. Je vous félicite du choix du peintre.

    L’auteur
    Dominique VITAL

Qu'est-ce que ça vous inspire ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :