Arbrealettres

Poésie

PAQUES AU JARDIN (Marie-Thérèse Brousse)

Posted by arbrealettres sur 13 août 2016



PAQUES AU JARDIN

Pâques est venu par un grand vent
Pâques blanc et noir d’aubépines,
Avec l’âpre odeur du bonheur
Mêlée à celle du laurier.

Tu es resté dans le jardin
Toi qui es vivant dans ma vie
Et le printemps tient en réserve
La nacre de cet escargot
Que tu avais posé sur ta main.

Ici ta présence est si juste
Qu’elle ne nous fait pas de mal.
Les jours sont de longues tiges
Que la nuit j’entends bouger,
Le temps l’arbre raisonnable
Où se repose un oiseau
Et le surgeon du figuier
Est plus pur qu’une larme vive.

(Marie-Thérèse Brousse)

Illustration

 

Qu'est-ce que ça vous inspire ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :