Arbrealettres

Poésie

Vous qui me lisez (Robert Sabatier)

Posted by arbrealettres sur 13 août 2016



Vous qui me lisez

Vous qui lisez mon poème peut-être
vous croyez-vous dans mon intimité.
Détrompez-vous car je suis dans la vôtre
et j’ai grand peur d’être bien indiscret.

Rien, je n’ai rien à vraiment vous apprendre.
Vous savez tour puisque vous existez
du matin pâle à la nuit vagabonde,
d’un jour à l’autre au fil de votre vie.

Rejetez-moi car je suis inutile
avec ces mots mille fois répétés.
Abreuvez-vous à votre propre source,
Elle est plus pure ici-bas que mon encre.

Rejetez-moi comme une peau d’orange.
Eh bien!
C’est fait.
Déjà vous me quittez.

(Robert Sabatier)

Qu'est-ce que ça vous inspire ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :