Arbrealettres

Poésie

Abandon (Hermann Hesse)

Posted by arbrealettres sur 15 août 2016



Je fonce en noctambule à travers la forêt;
Etrange, autour de moi, luit un cercle magique.
Aimé, maudit? Je n’y porte pas d’intérêt
Et suis la voie qu’un sens intérieur m’indique.

Que de fois m’éveillant, cette réalité
Où vous autres vivez a voulu me reprendre!
J’y vécus à mon tour, tête basse, hébété,
Et de nouveau j’ai fui bien loin, sans plus attendre.

Tiède pays natal duquel vous me privez,
Rêve d’amour que vient troubler votre présence,
Mon coeur par cent chemins vous a tôt retrouvés,
Comme l’eau vers la mer incessamment s’élance.

Des sources en secret me guident de leur chant,
L’oiseau du rêve agite une aile de lumière,
J’entends l’écho des jours où j’étais un enfant
Et dans le lacis d’or, d’abeilles bourdonnant,
Je retourne en pleurant dans les bras de ma mère.

(Hermann Hesse)

4 Réponses vers “Abandon (Hermann Hesse)”

  1. Lara said

    belle photo

  2. tibere said

    c’est où cette merveille ???!!

  3. arbrealettres said

    Le champignon de Peyrelevade
    ici! http://www.mides.fr/geocache-GC2M51J
    ((-:

  4. […] via Abandon (Hermann Hesse) — Arbrealettres […]

Qu'est-ce que ça vous inspire ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :