Arbrealettres

Poésie

Le coq (Henri Thomas)

Posted by arbrealettres sur 15 août 2016



Le coq

Je vais fabriquer un coq de clocher,
Il sera tout noir au soleil couché,

Il sera tout blanc au soleil levant
Et d’argent brillant à midi tapant.

Vous ai-je assez dit que je vous aimais!
mon coq de clocher ne parle jamais.

A Londres, Paris, vous ai-je attendue!
Lui, ne commet pas la moindre bévue.

J’ai perdu le Nord, il me le rendra,
Nous irons ensemble où ça nous plaira.

(Henri Thomas)

Illustration: ArbreaPhotos  

 

Qu'est-ce que ça vous inspire ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :