Arbrealettres

Poésie

Avant d’aller au combat pour ma lumineuse patrie (Armand Robin)

Posted by arbrealettres sur 16 août 2016


 


Avant d’aller au combat pour ma lumineuse patrie
Qu’on me laisse voir
Aux fenêtres de la ville en colère
Le visage de ma femme tant aimée !
A mon retour, si je ne suis que blessé,
Ma femme, soucieuse et fière, me sourira
Avec ses gestes d’oiseau me soignera

(Armand Robin)

Illustration: Nikolai Boot

Qu'est-ce que ça vous inspire ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :