Arbrealettres

Poésie

Parfaite comme la grande vacuité (Seng Ts’an)

Posted by arbrealettres sur 16 août 2016



Parfaite comme la grande vacuité
sans manque ni excès
Choisir entre accepter ou renoncer
nous la fait perdre de vue

Ne recherchez pas le monde extérieur
ne vous attardez pas dans le vide intérieur
Demeurez serein dans l’Unité
et le dualisme disparaîtra de lui-même

En cessant d’agir pour retourner à la quiétude
la passivité vous agitera davantage
Le dualisme est obstruction
mieux vaut s’accorder à l’Unité

(Seng Ts’an)

Illustration

2 Réponses vers “Parfaite comme la grande vacuité (Seng Ts’an)”

  1. Lara said

    Bizarre mais le texte français n’est guère poétique …

Qu'est-ce que ça vous inspire ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :