Arbrealettres

Poésie

Ton corps crie en ses gestes dévêtus (Robert Mallet)

Posted by arbrealettres sur 16 août 2016



Ton corps crie en ses gestes dévêtus
il crie au secours sur la plage déserte
nudité mais peureuse où la mer s’évertue
à blesser les secrets que ses lèvres pénètrent

Bientôt la passion lente des marées
possédera le corps entier de l’aimée
elle rampe, elle assiège, assaille, ensevelit
elle berce les proies que son désir polit

Oh, cette mer en soi qui vit insaisissable
et qui meurt, entre l’écume et le sable
d’oser saisir ce qu’elle détruit.

(Robert Mallet)

Illustration

 

Qu'est-ce que ça vous inspire ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :