Arbrealettres

Poésie

Archive for 21 août 2016

Là où l’on est (Etty Hillesum)

Posted by arbrealettres sur 21 août 2016



Là où l’on est,
être présent à cent pour cent.
Mon « faire »
consistera à « être ».

(Etty Hillesum)

Illustration: Francine Van Hove

 

Posted in méditations | Tagué: , , , , | Leave a Comment »

Attendre, écouter et prendre patience (Etty Hillesum)

Posted by arbrealettres sur 21 août 2016



Attendre, écouter et prendre patience.
Et s’adonner aux choses de tous les jours.
Et être de plus en plus soi-même.
Et cependant un maillon de la chaîne.

(Etty Hillesum)

 

 

Posted in méditations | Tagué: , , , , , , , | Leave a Comment »

La vie est belle et pleine de sens dans son absurdité (Etty Hillesum)

Posted by arbrealettres sur 21 août 2016



La vie est belle et pleine de sens dans son absurdité,
pour peu que l’on songe y ménager une place pour tout
et la porter toute entière en soi dans son unité ;
alors la vie, d’une manière ou d’une autre,
forme un ensemble parfait.

(Etty Hillesum)

 

 

Posted in méditations | Tagué: , , , , , , , , , , , , , | 3 Comments »

Dans ce monde saccagé (Etty Hillesum)

Posted by arbrealettres sur 21 août 2016



revons d amour 02 [800x600]

Dans ce monde saccagé,
les chemins les plus courts d’un être à un autre
sont des chemins intérieurs.

(Etty Hillesum)

 Illustration: Kajan: https://dessinrencontre.com/

 

Posted in méditations, poésie | Tagué: , , , , , , | 2 Comments »

Cette peur de ne pas tout avoir dans la vie (Etty Hillesum)

Posted by arbrealettres sur 21 août 2016



cassette   avare d-250wi

Cette peur de ne pas tout avoir dans la vie,
c’est elle justement qui vous fait tout manquer.
Elle vous empêche d’atteindre l’essentiel.
On peut avoir faim de vie,
mais l’avidité de vie
vous fait passer juste à côté du but.

(Etty Hillesum)

 

 

Posted in méditations | Tagué: , , , , , , , , , , , , | 2 Comments »

Avec ce coeur de soufre et cette chair d’étoupe (Michel-Ange)

Posted by arbrealettres sur 21 août 2016



michel-Ange

Avec ce coeur de soufre et cette chair d’étoupe,
avec ces os qui sont pareils à du bois sec,
avec une âme qui dédaigne freins et rênes,
avec un désir prompt à trop d’ardeur,
avec une raison aveugle, débile et boiteuse
et les gluaux, les pièges dont le monde est plein,
ce n’est pas grand merveille si, en un éclair,
je flambe au premier feu qu’on rencontre en chemin.

(Michel-Ange)

 Illustration: Michel-Ange

 

Posted in méditations, poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

J’ai une telle conscience de ton être (Rainer Maria Rilke)

Posted by arbrealettres sur 21 août 2016



J’ai une telle conscience de ton
être, rose complète,
que mon consentement te confond
avec mon coeur en fête.

Je te respire comme si tu étais,
rose, toute la vie,
et je me sens l’ami parfait
d’une telle amie.

(Rainer Maria Rilke)

Illustration: ArbreaPhotos  

 

Posted in méditations, poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Surprise d’en haut (Pierre Reverdy)

Posted by arbrealettres sur 21 août 2016



Sérénité -1 [800x600]

Surprise d’en haut

Au fond du couloir les portes s’ouvriront
Une surprise attend ceux qui passent
Quelques amis vont se trouver là
Il y a une lampe qu’on n’allume pas
Et ton œil unique qui brille

On descend l’escalier pieds nus
C’est un cambrioleur ou le dernier venu
Qu’on n’attendait plus
La lune se cache dans un seau d’eau
Un ange sur le toit joue au cerceau
La maison s’écroule

Dans le ruisseau il y a une chanson qui coule

(Pierre Reverdy)

Découvert ici: https://dessinrencontre.com/

 Illustration: Kajan: https://dessinrencontre.com/

 

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | 3 Comments »

Hiéroglyphes (Etty Hillesum)

Posted by arbrealettres sur 21 août 2016



Bien des gens sont encore pour moi
de véritables hiéroglyphes.
Je ne connais rien de plus beau que de lire la vie
en déchiffrant les êtres.

(Etty Hillesum)

 

 

Posted in méditations | Tagué: , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Je me tourmente trop pour ma santé (Etty Hillesum)

Posted by arbrealettres sur 21 août 2016



Je me tourmente trop pour ma santé,
et cela ne vaut rien.
Puissé-je être gagnée par cette impassibilité
qui imprégnait ce matin ton aube grisâtre.
Puisse ma journée dépasser enfin
la préoccupation de mon corps.

(Etty Hillesum)

Illustration: Gunther Von Hagens

 

Posted in méditations | Tagué: , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

 
%d blogueurs aiment cette page :