Arbrealettres

Poésie

L’oiseau chanteur (Robert Mallet)

Posted by arbrealettres sur 21 août 2016


 

L’oiseau chanteur passait et repassait
au-dessus de la ligne des raisons fragiles
où la très sage sève ourlait les barbelés
L’oiseau passeur chantait et rechantait
sur les semailles de fleurs et de ruines
dans le silence du corps broyé de la ville
couronné d’un soleil étincelant d’épines
Il ne voyait que l’or du ciel sans cicatrice
il ne sentait qu’un feu de saison sans supplice
il ne chantait que le sacré sans sacrifice
et la fidélité â soi sans servitude
Il ignorait la terre où s’annulent les sangs
il portait le printemps qui n’a pas de frontières
il vivait dans le camp qui dévaste l’hiver
il disait aux hommes la certitude
de s’unir pour vaincre le temps.

(Robert Mallet)

 

 

3 Réponses vers “L’oiseau chanteur (Robert Mallet)”

  1. Mireille said

    L’oiseau lui, sait que quelles que soient nos erreurs, nos égarements, le monde continue de tourner, les saisons de passer… Le printemps revient, tout renaît… Puissions-nous comprendre cette leçon d’humilité… Ce n’est pas l’homme qui fait tourner le monde, nous ne sommes que ses passagers…

  2. A reblogué ceci sur Maître Renard.

Qu'est-ce que ça vous inspire ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :