Arbrealettres

Poésie

La vingt-septième lettre (Robert Sabatier)

Posted by arbrealettres sur 23 août 2016



La vingt-septième lettre

Quand j’effeuillais les pages
Du livre des étoiles,
Un astre m’écrivait.

Mes instants sont les lettres
Qui forment les journées
Comme petites phrases.

Lorsque, mon livre écrit,
Je me reposerai,
On me lira peut-être.

Où serai-je ? en l’ailleurs
Lisant en lettres noires
L’envers du temps vécu ?

J’inventerai la lettre
Que nul ne vit jamais
Au bout de l’alphabet.

Ce sera la surprise
A la fin du parcours
Ou bien la récompense

D’avoir été le Temps
Sans même le savoir
En cousant le Possible.

(Robert Sabatier)

 

 

Qu'est-ce que ça vous inspire ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :