Arbrealettres

Poésie

LE MIROIR ET LA FLEUR (Robert Sabatier)

Posted by arbrealettres sur 23 août 2016



 

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

LE MIROIR ET LA FLEUR

L’adolescent rassemble ses visages
Pour un peu mieux se pencher sur le sien
Lui qui mourrait s’il oubliait son âge
Se cherche un corps dans les reflets qui passent
Pour se prouver que l’ombre existe bien.

Il a laissé son rire à la rivière
La lavandière l’a pris pour savon
Le jour qui mousse étonne la clairière
Un dieu sauvage écarte les buissons
L’adolescent fuit bien loin de ses pièges.

Il a si peur que les branches se penchent
Que la forêt s’offre à le soutenir
Tous les oiseaux se tairaient pour l’entendre
Mais s’il chantait, il pourrait en mourir
Il court, il court vers l’horizon qui flambe.

L’adolescent rassemble ses tempêtes
Pour se mirer dans le dernier éclair
Il brûlerait d’une seule étincelle
Deviendrait torche au milieu du désert
S’il oubliait de marcher dans son rêve.

(Robert Sabatier)

Illustration: Vincent Van Gogh

 

Qu'est-ce que ça vous inspire ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :