Arbrealettres

Poésie

LE SANG RETROUVE (Robert Sabatier)

Posted by arbrealettres sur 23 août 2016



 

George Clausen _Headofayounggirl_detail

LE SANG RETROUVE

L’enfant, l’enfant séparé des images
Plus lent que l’ombre et plus nu que le cri
N’aura plus peur de l’âge de ses arbres
Il marche, il danse et dépasse l’orage

Il me pénètre et dit ce que je suis :
Le même issu du plus vrai de mes gestes
Porteur aussi d’un ancêtre mon roi
S’il bouge un bras, mes mains sont à mes lèvres
Si ma voix filtre, il a parlé tout bas

Les temps vécus ont repris leur cortège.
On ne sait pas s’il faut vivre ou se taire,
Un mot jeté peut frapper mille fronts
Et d’âge en âge il peut rouler des pierres
Pour un seul cri que d’autres reprendront.

Si le silence après moi se déchire,
Si je demeure un écho sans mystère,
Cueillez la fleur qu’on nomme certitude
Et brûlez-moi pour réchauffer le monde.

(Robert Sabatier)

Illustration: George Clausen

 

Qu'est-ce que ça vous inspire ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :