Arbrealettres

Poésie

Demain l’arbre de la Connaissance … (Jean Rousselot)

Posted by arbrealettres sur 25 août 2016



Demain l’arbre de la Connaissance
Dont une esquisse fut jadis
Brodée sur nos bâillons par un bourreau blagueur
Jaillira entre les carcasses rouillées des astres
En instance de compressions suprêmes
Et d’un coup envahira
La totalité de l’univers

Il n’y aura personne pour y goûter
Avec ou sans le consentement d’un dieu

Seule une haleine sinueuse
Que nous aurons pour rien exhalée et chassée
En connaîtra.

(Jean Rousselot)

Illustration: Sophie Bazin

2 Réponses vers “Demain l’arbre de la Connaissance … (Jean Rousselot)”

  1. Arbre de la transcendance
    —————

    De cet arbre les fleurs sont étrangement belles,
    Rafraîchissant Adam chaque fois qu’il fait lourd ;
    À l’oiseau qui lui parle il inspire l’amour,
    Il n’est pas effrayé par le démon rebelle.

    Son fruit n’est point celui de la vie éternelle,
    Ni du savant esprit, ni des brillants discours ;
    Mais à l’âme de l’homme il peut porter secours,
    Dans le soir languissant ou dans la nuit cruelle.

    Ses feuilles ne seront jamais des oripeaux,
    Elles vont librement où le vent les entraîne
    Et se couchent au sol pour trouver le repos.

    Arbre de transcendance, on le connaît à peine,
    Il ne fut pas planté pour des rois et des reines,
    Mais pour la libellule et le sage crapaud.

    • Arbre lucide
      ——–

      Ce jardin jadis fut celui du maître Euclide,
      Lequel me révéla de vastes horizons ;
      Je sais que l’Univers n’est pas une prison,
      Mais un Cosmos qui suit des lois toujours valides.

      Une harmonie régit la forme des solides,
      Une horloge préside au cycle des saisons ;
      Tous les animaux sont des êtres de raison,
      Au ciel la balistique encadre les bolides.

      Pour être au diapason, l’homme fait ce qu’il peut,
      Même si par moments son cap dévie un peu ;
      Il tire des leçons de ses erreurs passées.

      La sagesse réside en mon grand corps de bois,
      Aussi pure que l’est la rosée que je bois ;
      Jamais nul arbre n’eut de mauvaises pensées.

Qu'est-ce que ça vous inspire ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :