Arbrealettres

Poésie

Et moi je vous écris du continent qui tremble (Jean Rousselot)

Posted by arbrealettres sur 25 août 2016



Et moi je vous écris du continent qui tremble
Sur le vieil océan des larmes,

Par le défaut de la cuirasse
Entrevu.

Je vous écris sans tristesse ni fureur,
Pierre sur pierre, feues
L’écorce et la rosée,

Et je constate, à voix posée,
Que l’on peut se nourrir de pierres.

Mais peut-être n’entendez-vous plus
De cette oreille

Mais peut-être cela
N’est-il plus un langage.

(Jean Rousselot)

Illustration: Brendan Monroe

 

Qu'est-ce que ça vous inspire ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :