Arbrealettres

Poésie

Je retrouve toujours la même mélancolie devant les eaux dormantes (Gaston Bachelard)

Posted by arbrealettres sur 26 août 2016



Je retrouve toujours la même mélancolie
devant les eaux dormantes,
une mélancolie très spéciale
qui a la couleur d’une mare dans la forêt humide,
une mélancolie sans oppression, songeuse, lente, calme.

(Gaston Bachelard)

Illustration

 

Qu'est-ce que ça vous inspire ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :