Arbrealettres

Poésie

UN SEUL THÉÂTRE (Jean Rousselot)

Posted by arbrealettres sur 28 août 2016



UN SEUL THÉÂTRE

Plus obscur s’il se peut
Mais c’est toujours le même
Théâtre sous la peau

Côté jardin l’amas
Des sentiments gâtés
Des foudres émoussées

Côté cour l’incurable
Echolalie des choses

Côté public l’éternité
Qui se cramponne à notre coeur
Comme un nageur fourbu.

De toutes façons les dieux
Sifflent si fort dans les cintres
Qu’on ne s’entend pas mourir.

(Jean Rousselot)

Illustration: Brendan Monroe

 

Qu'est-ce que ça vous inspire ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :