Arbrealettres

Poésie

Et moi, derviche (Joseph Brodsky)

Posted by arbrealettres sur 29 août 2016



 

Et moi, derviche tournant dans ma chambre,
j’embobine autour de moi
son vide, afin que mon âme sache
quelque chose de ce que sait Dieu.

(Joseph Brodsky)

Illustration

 

Qu'est-ce que ça vous inspire ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :