Arbrealettres

Poésie

Pour que le temps reste sans fin (Ali Hamouda)

Posted by arbrealettres sur 31 août 2016




Mots d’hier
mots de jadis que traîne la chanson du berger
ou d’une enfant qui vient de respirer le rêve,
mots des vieux chants perdus avec le regard et la gorge
ouverts au rire d’un univers
de larmes lourdes d’espérance

Mots des lèvres nouvelles balbutiant
la prière ou l’étreinte au matin des lointains soupirs,
mots des mains ciselant les songes
pour que le temps reste sans fin.

(Ali Hamouda)

Illustration: Georges Jeanclos

Qu'est-ce que ça vous inspire ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :