Arbrealettres

Poésie

Transparence hantée (Bernard Neau)

Posted by arbrealettres sur 5 septembre 2016



La couleur est une transparence hantée,
suspendue, frileuse, désertée,

un fil de jour caché,
ajustant le regard qui voit
avec le regard qui ne voit pas

(Bernard Neau)

2 Réponses vers “Transparence hantée (Bernard Neau)”

  1. filamots said

    J’aime les termes : « fil de jour » qui me font penser à la broderie apprise à l’école.
    Quant aux termes de ce petit poème, et des couleurs transparentes et leurs adjectifs, il m’a aussi fallu ajuster le regard en coloriant un mandala, imprimé depuis internet. Le crayon de couleur dans la main, et laissant l’esprit vide, je regardais s’étaler ce jaune que j’avais choisi, pour en faire le cercle, et pensait aux autres couleurs non encore définies.
    Le véritable mandala a, par essence, aucune temporalité. Je transgresse les règles de création dans ce domaine.

Qu'est-ce que ça vous inspire ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :