Arbrealettres

Poésie

Une vie de chien (Luc Dietrich)

Posted by arbrealettres sur 9 septembre 2016



 

Les hommes disent : « Une vie de chien. »
Ils croient que les animaux sont humiliés et malheureux.
Mais j’avais bien observé les animaux, et je savais que les hommes se trompent,
car jamais une fourmi ne s’arrête pour soupirer que la vie ne vaut pas la peine,
et jamais un âne ne se dit :
« Comme je suis vexé d’être un âne. »
Et quant aux plantes,
elles sont si fières d’être ce qu’elles sont,
qu’elles ne disent rien à personne.
[…]
Nous, nous sommes malheureux parce que nous ne sommes pas du tout contents
d’être ce que nous sommes, sans non plus savoir ce que nous voudrions être.

(Luc Dietrich)

 

 

Qu'est-ce que ça vous inspire ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :