Arbrealettres

Poésie

Nous vivons enfoncés dans la mort (Luc Dietrich)

Posted by arbrealettres sur 10 septembre 2016



 

Nous vivons enfoncés dans la mort,
si vivre est l’oubli de l’agonie que nous devons mener pour naître à notre vie.
Nous vivons enfoncés dans la mort comme les racines dans la terre.
Nous vivons notre mort.

Le soleil, chaque jour, monte et descend dans le ciel,
et sa lumière est cette boue où nos actes et nos regards font leur percée.
Mais la racine pourrit si le tronc est coupé et meurt d’être privée de ce qu’elle doit donner.

Pourquoi est-ce seulement dans le sommeil que nous nous dressons en sueur
au milieu de ces lianes, de ces graines en poussière et de ces jets de sève ?

Mais c’est tout éveillé qu’il nous faudrait craquer comme la graine crie et se fend,
jaillir au-dessus des insectes, des épis, des grands arbres,
des grands rocs, des grands nuages oublieux, de la nuit froide et creuse sous qui les astres pendent,
enfoncer la croûte du ciel et marcher dans les chemins où nous rencontrerons nos fruits.

(Luc Dietrich)

Illustration: Gilbert Garcin

 

Qu'est-ce que ça vous inspire ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :