Arbrealettres

Poésie

Un soupir (Omar Khayam)

Posted by arbrealettres sur 10 septembre 2016



De croire à blasphémer qu’y-a-t-il? Un soupir.
Entre la certitude et le doute? Un soupir.
Ce précieux soupir, tires-en jouissance,
Car notre vie aussi s’achève en un soupir.

(Omar Khayam)

4 Réponses to “Un soupir (Omar Khayam)”

  1. filamots said

    J’aime beaucoup ce poète. Et ceci grâce à toi.
    Un soupir, un temps en musique. Sur une partition. Celle de la symphonie des mots.
    J’avais mis cette fleur lors du décès de mon amie il y a deux ans. Ton emblème me le rappelle souvent, ainsi que le fait que les choses sont éphémères et qu’ils ne faut pas trop s’y attacher, car c’est pas très important. Je parle du matériel, pas de l’individu.

  2. filamots said

    Tous ces souffles sur ce blog sont ceux de l’espérance, et surtout de la Beauté 🙂

Répondre à filamots Annuler la réponse.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :