Arbrealettres

Poésie

Crépuscule des sages (Yahya Kemal)

Posted by arbrealettres sur 11 septembre 2016




Crépuscule des sages

Nous sommes à l’horizon d’un soir sans retour. Il se fait tard ;
Ô ma vie, voici le dernier acte, mène-le à ton gré !
Songer même à revenir en ce monde,
C’est une consolation dont nous ne voulons pas.
De larges battants s’ouvrent sur l’obscur néant
Et passé le portail d’où ne monte nul soleil
Commencera, infinie, la nuit silencieuse.
Face au soleil couchant, dans ces derniers jardins, à ta guise,
Consume-toi, mon âme, d’ardeur ou d’amour !
Que s’épanouisse en nous la tulipe ou la rose.

(Yahya Kemal)

Illustration: Hartig Kopp Delaney

 

Qu'est-ce que ça vous inspire ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :