Arbrealettres

Poésie

Dernier train avant le jour (Évelyne Morin)

Posted by arbrealettres sur 12 septembre 2016



Dernier train avant le jour

La nuit est béante comme une offrande noire
Les lampes sont allumées dans la salle sur les registres des noms disparus
J’égrène les lettres de l’alphabet pour retrouver celles qui ont donné leur nom à la béance du jour naissant
Je suis mot à mot les rues de passage dans la ville d’amour solitaire
Ils sont les hommes perdus sans nom dans les registres noirs
Ils errent dans ma mémoire Tu pars avec eux
Je ne t’appellerai plus de ton nom avalé par les noms que je ne connais pas
Ma vie commence où s’arrête ma quête
Je suis seule née de vous
Je vous porte en mémoire

(Évelyne Morin)

Découvert ici: https://ecriturbulente.com/

Illustration: Paul Delvaux

 

Qu'est-ce que ça vous inspire ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :