Arbrealettres

Poésie

LE COLLIER DE LA COLOMBE – L’AGE (Ibn Hazm)

Posted by arbrealettres sur 16 septembre 2016



LE COLLIER DE LA COLOMBE – L’AGE

Quelqu’un m’a demandé mon âge
après avoir vu la vieillesse grisonner sur mes tempes
et les boucles de mon front.

Je lui ai répondu : une heure.
Car en vérité je ne compte pour rien le temps
que j’ai par ailleurs vécu.

Il m’a dit « Que dites-vous là ? Expliquez-vous.
Voilà bien la chose la plus émouvante. »

Je dis alors : « Un jour, par surprise, j’ai donné un baiser,
un baiser furtif, à celle qui tient mon cœur.
Si nombreux que doivent être mes jours,
je ne compterai que ce court instant,
car il a été vraiment toute ma vie.»

(Ibn Hazm)

 Illustration: Gustav Klimt

 

Qu'est-ce que ça vous inspire ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :