Arbrealettres

Poésie

Le corps s’est fatigué (Werner Lambersy)

Posted by arbrealettres sur 18 septembre 2016



Le corps s’est fatigué

La photo d’identité
Qui avait
Une laideur d’avance
Sur l’ourlet
Des lèvres l’arrondi
Des joues

A aujourd’hui raison

Qui sait quel tampon
De douanes
Ou de police du temps
A pu frapper
Avec tant de vigueur

Quelle agrafe
A rouillé sur la tempe

Pourtant
On se servait de ça
Pour passer
La frontière du sexe

Et voyager
Dans le lit du regard
Des filles

(Werner Lambersy)

Illustration: Alberto Galvez

 

Une Réponse vers “Le corps s’est fatigué (Werner Lambersy)”

  1. […] Le corps s'est fatigué La photo d'identité Qui avait Une laideur d'avance Sur l'ourlet Des lèvres l'arrondi Des joues A aujourd'hui raison Qui sait quel tampon De douanes Ou de police du temps A pu frapper Avec tant de …  […]

Qu'est-ce que ça vous inspire ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :