Arbrealettres

Poésie

La Folle (Sully Prudhomme)

Posted by arbrealettres sur 20 septembre 2016



osteospermum-fleur-ri4-800x600

La Folle

Errante, elle demande aux enfants d’alentour
Une fleur qu’elle a vue un jour en Allemagne,
Frêle, petite et sombre, une fleur de montagne.
Au parfum pénétrant comme un aveu d’amour.

Elle a fait ce voyage, et depuis son retour
L’incurable langueur du souvenir la gagne :
Sans doute un charme étrange et mortel accompagne
Cette fleur qu’elle a vue en Allemagne un jour.

Elle dit qu’en baisant la corolle on devine
Un autre monde, un ciel, à son odeur divine,
Qu’on y sent l’âme heureuse et chère de quelqu’un.

Plusieurs s’en vont chercher la fleur qu’elle demande,
mais cette plante est rare et l’Allemagne est grande ;
Cependant elle meurt du regret d’un parfum.

(Sully Prudhomme)

 Illustration

 

Qu'est-ce que ça vous inspire ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :