Arbrealettres

Poésie

Archive for 21 septembre 2016

On pourrait si l’on voulait (Pierre-Albert Birot)

Posted by arbrealettres sur 21 septembre 2016



On pourrait si l’on voulait
Mettre beaucoup de temps
A faire le tour d’une bague
Long voyage
Et long voyage aussi
Pour faire le tour du doigt

(Pierre-Albert Birot)

 

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , | Leave a Comment »

Aller de l’ombre au soleil (Pierre-Albert Birot)

Posted by arbrealettres sur 21 septembre 2016



Aller de l’ombre au soleil
C’est déjà un beau voyage

(Pierre-Albert Birot)

 

Posted in méditations, poésie | Tagué: , , , , , | Leave a Comment »

Trop cher (Pierre Albert-Birot)

Posted by arbrealettres sur 21 septembre 2016



Des tas de petits oiseaux
Devant le restaurant du Jardin
Mais ils n’osent pas entrer
Ils ont peur
Que ce soit trop cher

(Pierre Albert-Birot)

Posted in humour, poésie | Tagué: , , , , , , | 2 Comments »

St-Thomas (Pierre Albert-Birot)

Posted by arbrealettres sur 21 septembre 2016



Ils dorment
Comme bientôt je dormirai moi-même
Et quand je dormirai
Qui donc pensera que je dors
Peut-être mon fauteuil d’osier
Qui crie toujours quand je le quitte
La machine à écrire
A l’air de ne penser à rien

(Pierre Albert-Birot)

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , | 2 Comments »

La coque (Pierre Albert-Birot)

Posted by arbrealettres sur 21 septembre 2016



La coque

S’étend une tristesse à ne rien voir au travers
Fait-il jour ou nuit derrière
Y a-t-il des trains qui partent
Des gens qui pensent à demain
Avec impatience
Des gens qui sont d’accord avec leur aujourd’hui
Et les reçoivent chaque matin
A pleins poumons
Et les jambes vives
Des gens ouverts
Où toute la vie peut entrer
Ah bonheur des gais cheveux à tous les vents
Malheur à celui que tristesse
Enferme dans une coque
Il passe le long de ses jours
Fermé
Tout fermé comme un oeuf

(Pierre Albert-Birot)

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , | 2 Comments »

JEUNESSE (Pierre-Albert Birot)

Posted by arbrealettres sur 21 septembre 2016



JEUNESSE

Sur un doigt la colombelle
Nu l’esclave à la flambelle
Et plus loin sur la Margelle
Vérité grosse pucelle
De tout son ventre étincelle
Chaque sein sa coccinelle
Mais au fond de la venelle
On voit danser l’afumelle
Ah que n’est-ce villanelle
Et pour si grand damoiselle
Légère comme nigelle
Parez-vous telle bardelle
La fille veut pimprenelle
Et tout l’or de la coupelle
Elle a marqué d’un obèle
Tout mort qui la dit mortelle

(Pierre-Albert Birot)

Illustration: Andrzej Malinowski

 

 

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Aujourd’hui temps de jardin (Pierre-Albert Birot)

Posted by arbrealettres sur 21 septembre 2016



Aujourd’hui temps de jardin
Temps doré
Comme si tu étais là
Pour en être heureuse
Temps de tout coeur comme toi
Je suis allé m’asseoir
Au Luxembourg
Et dans cette facilité printanière
Je pensais aux lignes droites de ta tombe
Et au grain fin de la pierre
Un grain doux comme des seins
Il me semble à l’instant sentir
Que je me forme que je m’enroule
Dans l’intérieur de ma douleur
Comme un foetus dans sa matrice
Peut-être naîtrai-je à mon temps
Et c’est encor toi qui m’auras donné
Ce nouveau moi fils de ta mort

(Pierre-Albert Birot)

Illustration: Charles Courtney Curran

 

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Nue comme une âme (Pierre Albert-Birot)

Posted by arbrealettres sur 21 septembre 2016



Nue comme une âme
J’aimerais bien pourtant en voir une
Habillée
Ne fût-elle qu’en maillot
Bien moulée

(Pierre Albert-Birot)


Illustration: John William Godward

Posted in humour, poésie | Tagué: , , , , , | 2 Comments »

Je suis celui qui m’en vais ici-bas (Pierre-Albert Birot)

Posted by arbrealettres sur 21 septembre 2016



Je suis celui qui m’en vais ici-bas dans
une rue appauvrie par la pluie et peut-être
que je m’en vais tout seul
ou peut-être que je traîne la pluie derrière moi

(Pierre-Albert Birot)

Illustration: Jean-Michel Folon

 

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , | Leave a Comment »

Regardons nos mains (Pierre-Albert Birot)

Posted by arbrealettres sur 21 septembre 2016



regardons nos mains
qui sont la neige
la rose et l’abeille
ainsi que l’avenir

(Pierre-Albert Birot)

 

 

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , | Leave a Comment »

 
%d blogueurs aiment cette page :