Arbrealettres

Poésie

Archive for 23 septembre 2016

LENTEMENT (Pierre Béarn)

Posted by arbrealettres sur 23 septembre 2016



 

Alexandre Pavlenko   1974 - Ukrainian Pointillist painter (38) [1280x768]

LENTEMENT

Vieillesse en son déclin
te voilà récompensée
d’avoir longtemps accumulé
les hivers et les étés
pour les étrangler enfin

Tu n’aimes que les cheveux blancs
et la canne des malades
les yeux clos sous leurs paupières
qui ne cessent de sommeiller
fatigués de voir la vie
dans l’attente du départ
de l’ensemble des années
vers le pardon du silence.

(Pierre Béarn)

Illustration: Alexandre Pavlenko

 

 

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Une harpe (Paul-Jean Toulet)

Posted by arbrealettres sur 23 septembre 2016




Une harpe dessine dans l’air
Le contour secret du silence…

(Paul-Jean Toulet)

Illustration: Rafal Olbinski

 

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , | Leave a Comment »

Le torrent (Jacques Izoard)

Posted by arbrealettres sur 23 septembre 2016



Le torrent n’enveloppe
qu’un autre torrent
qui bouillonne à la criée
du vide et de l’absence.
Et sa force l’emporte
vers sa vie, vers sa mort.

(Jacques Izoard)


Illustration

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , | Leave a Comment »

L’arc de la vie (Hölderlin)

Posted by arbrealettres sur 23 septembre 2016



Haut tendait mon esprit, mais l’amour l’a ployé
Bientôt en bas; et la douleur, plus puissamment le ploie;
Ainsi passé-je, bref, l’arc de la vie
Et je retourne d’où j’étais venu.

(Hölderlin)

Illustration

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , | Leave a Comment »

Tel mots d’un mensonge (Yang Lian)

Posted by arbrealettres sur 23 septembre 2016



 

tel mots d’un mensonge
le visage peint est craché sous la lune alors
les malades en foule se font somnambules

poissons morts à la file
se retournent comme à la naissance
de leur blanc palpent les ténèbres

(Yang Lian)

Illustration: Misha Gordin

 

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

FANTÔME (Oscar Venceslas de Lubicz-Milosz)

Posted by arbrealettres sur 23 septembre 2016



FANTÔME

Fantôme des jours de soleil sur Bagdad,
Lumière des bijoux de Schéhérazade,
 » Astre d’argent  » des vieilles ballades,
Midi voilé des fleurs malades,
Berce ma langueur enchantée, ô lune.
Reine éplorée des royaumes
Qui n’ont jamais existé ;
Mystérieux été
Qui fais mûrir l’opium,
Verse-moi ton sommeil ébloui, ô lune.

(Oscar Venceslas de Lubicz-Milosz)


Illustration

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Tu seras nue… (Francis Jammes)

Posted by arbrealettres sur 23 septembre 2016



Tu seras nue dans le salon aux vieilles choses,
fine comme un fuseau de roseau de lumière,
et, les jambes croisées, auprès du feu rose,
tu écouteras l’hiver.

À tes pieds, je prendrai dans mes bras tes genoux.
Tu souriras, plus gracieuse qu’une branche d’osier,
et, posant mes cheveux à ta hanche douce,
je pleurerai que tu sois si douce.

Nos regards orgueilleux se feront bons pour nous,
et, quand je baiserai ta gorge, tu baisseras
les yeux en souriant vers moi et laisseras
fléchir ta nuque douce.

Puis, quand viendra la vieille servante malade et fidèle
frapper à la porte en nous disant : le dîner est servi,
tu auras un sursaut rougissant, et ta main frêle
préparera ta robe grise.

Et tandis que le vent passera sous la porte,
que la pendule usée sonnera mal,
tu mettras tes jambes au parfum d’ivoire
dans leurs petits étuis noirs.

(Francis Jammes)

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | 2 Comments »

Te parler papa (Valérie Rouzeau)

Posted by arbrealettres sur 23 septembre 2016



Te parler papa j’ai pu te paparler un peu
un petit peu paparce que nous
n’avions plus tout le temps.
Les trois syllabes dans le désordre des infirmières
toutes en choeur et bouleversées que c’est Dédé
lui si gentiment si malade.
« Mais il ne s’est pas vu partir il dormait – Bercé
par la pluie il s’est endormi – a mourri… »

(Valérie Rouzeau)

 

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , | 2 Comments »

L’ennemi (Guillevic)

Posted by arbrealettres sur 23 septembre 2016



L’ennemi

Il y aura toujours dans l’automne
Une pomme sur le point de tomber.

Il y aura toujours dans l’hiver
Une fontaine sur le point de geler.

Que les corbeaux
S’enfuient de peur à notre approche,
C’est leur droit. Nous pouvons aller.

De l’espoir il y en aura
Sur les rameaux.

Et puis nous ne sommes pas malades
De la terre.

L’ennemi,
Nous le connaissons.

(Guillevic)

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , | 6 Comments »

Je n’ai rien à faire en ce monde sinon de brûler (Georges Bataille)

Posted by arbrealettres sur 23 septembre 2016



Je n’ai rien à faire en ce monde
sinon de brûler
je t’aime à en mourir

ton absence de repos
un vent fou siffle dans ta tête
tu es malade d’avoir ri
tu me fuis pour un vide amer
qui te déchire le cœur

déchire-moi si tu veux
mes yeux te trouvent dans la nuit
brûlés de fièvre

(Georges Bataille)

Illustration: Bill Viola

 

Posted in méditations, poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

 
%d blogueurs aiment cette page :