Arbrealettres

Poésie

Le lecteur (Wallace Stevens)

Posted by arbrealettres sur 23 septembre 2016



Le lecteur

Toute la nuit j’ai lu un livre,
Ai lu comme dans un livre
Aux pages sombres.

C’était l’automne et des étoiles filantes
Occultaient les formes flétries
Tapies au clair de lune.

Aucune lampe ne brûlait pendant ma lecture,
Une voix marmonnait : » Toute chose
Retourne au froid.

Même le muscat musqué,
Les melons, les poires vermillon
Du jardin dépouillé. »

Les pages sombres étaient sans texte
Sinon la trace d’étoiles brûlant
Dans le ciel givré.

***
The reader

All night I sat reading a book,
Sat reading as if in a book
Of sombre pages.

It was autumn and falling stars
Covered the shrivelled forms
Crouched in the moonlight.

No lamp was burning as I read,
A voice was mumbling, » Everything
Falls back to coldness,

Even the musky muscadines,
The melons, the vermilion pears
Of the leafless garden. »

The sombre pages bore no print
Except the trace of burning stars
In the frosty heaven.

(Wallace Stevens)

Découvert ici: http://revuedepoesie.blog.lemonde.fr/

Illustration

 

Qu'est-ce que ça vous inspire ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :