Arbrealettres

Poésie

LENTEMENT (Pierre Béarn)

Posted by arbrealettres sur 23 septembre 2016



 

Alexandre Pavlenko   1974 - Ukrainian Pointillist painter (38) [1280x768]

LENTEMENT

Vieillesse en son déclin
te voilà récompensée
d’avoir longtemps accumulé
les hivers et les étés
pour les étrangler enfin

Tu n’aimes que les cheveux blancs
et la canne des malades
les yeux clos sous leurs paupières
qui ne cessent de sommeiller
fatigués de voir la vie
dans l’attente du départ
de l’ensemble des années
vers le pardon du silence.

(Pierre Béarn)

Illustration: Alexandre Pavlenko

 

 

Qu'est-ce que ça vous inspire ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :