Arbrealettres

Poésie

Au fur et à mesure (René Crevel)

Posted by arbrealettres sur 28 septembre 2016



Christian Schloe The Mirror -  Christian Schloe

Au fur et à mesure que le jour m’éloigne du rêve nocturne,
l’état qui en fut le résultat s’évaporant, je suis, pour le recréer,
contraint de courir après un plus grand nombre d’images, de mots…
On prend du papier, une plume. Hélas il n’y a plus ni fumée, ni rêves…

Donc nous cherchons ces sensations nettes et insuffisantes capables de recréer un état vague et suffisant…
Ce qui revient à dire qu’un état premier se suffit à soi-même…
et ne demande secours ni à la philosophie ni à la littérature.
Il se subit et n’a d’autre expression qu’un chant affectif interne et sans syllabes.

(René Crevel)

Illustration: Christian Schloe

 

Qu'est-ce que ça vous inspire ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :